La Macif e Aesio sulla via della fusione

La Macif et Aesio vont créer un poids lourd de l’assurance
LAURENT THÉVENIN

LA MACIF ET AESIO DOIVENT S’UNIR À L’HORIZON 2020. CE NOUVEAU GROUPE PRUDENTIEL TOTALISERA PLUS DE 8 MILLIONS D’ASSURÉS ET DE CLIENTS, DE L’ASSURANCE AUTO À LA BANQUE, EN PASSANT PAR LA SANTÉ-PRÉVOYANCE ET L’ÉPARGNE.
Les annonces de rapprochements entre opérateurs majeurs de l’assurance en France se bousculent en cette fin d’année. Après

la Matmut et AG2R La Mondiale
, dix jours auparavant, la Macif et Aesio (le groupe formé en juillet 2016 par les mutuelles santé Eovi MCD, Adréa et Apréva) ont dévoilé vendredi à leur tour un projet de construction d’un « leader mutualiste en assurances de biens et de personnes ». Le nouvel ensemble, qui doit voir le jour en 2020, totalisera près de 8 millions d’assurés et de clients (particuliers et entreprises) pour plus de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 5,8 milliards d’euros de fonds propres. Il s’agira d’un « vrai groupe multimétier », avec une « proposition complète », allant de l’assurance auto à la banque, en passant par les assurances collectives ou l’épargne, insiste Alain Montarant, le président du groupe Macif.
Au départ,

Aesio cherchait un partenaire pour accélérer son développement en prévoyance
individuelle et collective. Mais « au fur et à mesure de nos échanges, nous nous sommes aperçus que nous pourrions penser ce partenariat différemment », explique Maurice Ronat, son président.
Une entreprise commune pour la prévoyance en 2019
Ce projet répond notamment à des enjeux de diversification évidents de part et d’autre. Aesio (près de 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016) est encore essentiellement tourné vers l’assurance-santé. La Macif (près de 6,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier) reste, elle, surtout un assureur de particuliers, même si elle a déjà bien enclenché son développement au-delà de l’automobile et habitation, ses métiers historiques. Le rapprochement se fera en trois temps. En 2018, Aesio et la Macif vont d’abord former une union de groupe mutualiste (UGM) en 2018, présentée comme un lieu « de collaboration et de discussions ». Début 2019, ils lanceront une entreprise commune, détenue à 50-50, pour la prévoyance collective et individuelle, avec l’objectif de réaliser 110 millions d’euros d’affaires nouvelles d’ici à 2022. La constitution du groupe prudentiel est, elle, prévue pour 2020, avec une SGAM (société de groupe d’assurance mutuelle) faîtière et une union mutualiste de groupe (UMG) pour les activités de santé-prévoyance. Les sujets de gouvernance – qui conditionnent souvent la réussite des rapprochements dans l’univers mutualiste – seraient d’ores et déjà réglés. Dans le même temps, il est envisagé qu’Eovi MCD Mutuelle, Adréa et Apréva fusionnent à horizon 2020.

Comme la Matmut, avec qui elle devait initialement former un groupe prudentiel, avant que ce projet ne vole en éclats l’an dernier, la Macif aura donc rapidement rebondi. Elle se prépare par ailleurs à accueillir

la Mapa, une mutuelle dédiée aux professionnels de l’alimentaire
(173 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016). « Les travaux continuent pour aboutir à un processus d’intégration à la SGAM Macif au 1er janvier 2019 », précise Alain Montarant.
Fonte: