AXA esce dall’assicurazione vita negli USA

Il gigante AXA ha appena venduto a Goldman Sachs il resto della sua partecipazione nella controllata americana AXA Equitable Holdings (EQH) per 3,1 miliardi di dollari USA (2,81 miliardi di euro). Ha venduto 144 milioni di azioni ordinarie di EQH alla banca degli Stati Uniti in un’offerta secondaria ad un prezzo di $21.80 per azione. La chiusura dell’offerta è prevista per il 13 novembre. EQH ha accettato di riacquistare 24 milioni di queste azioni da Goldman Sachs. L’operazione dovrebbe avere un impatto positivo di 6 punti sul Solvency II ratio di AXA.

Laurent Thévenin @laurentthevenin

Une page se tourne pour AXA, avec sa sortie définitive des activités financières (assurance-vie, gestion d’actifs) aux Etats-Unis. Le géant AXA sort de l’assurance-vie aux Etats-Unis français de l’assurance vient de céder le solde de sa participation dans sa filiale américaine AXA Equitable Holdings (EQH) à Goldman Sachs pour 3,1 milliards de dollars (2,81 milliards d’euros). Il a vendu 144 millions d’actions ordinaires d’EQH à la banque américaine dans le cadre d’une offre secondaire à un prix de 21,80 dollars par action, a-t-il précisé vendredi soir. La clôture de l’offre est prévue le 13 novembre. EQH a accepté de racheter 24 millions de ces titres à Goldman Sachs. Cette transaction devrait avoir un impact positif de 6 points sur le ratio de Solvabilité II d’AXA. L’assureur indique qu’elle « ne devrait pas avoir d’impact significatif » sur son résultat net. Depuis le mois d’août, AXA détenait encore 38,9 % d’EQH, l’entité dans laquelle il avait rassemblé ses opérations d’assurance-vie, épargne et retraite outre-Atlantique ainsi que sa participation dans le gestionnaire d’actifs AllianceBernstein. Désireux de se rendre moins exposé aux « risques financiers », le groupe français avait amorcé ce mouvement de désengagement en mai 2018 avec l’introduction en Bourse d’AXA Equitable Holdings. Il lui aura donc fallu un an et demi pour le mener complètement à bien, après plusieurs cessions de titres. Au total, le produit net total de ces différentes opérations avoisine les 10 milliards d’euros. A l’issue de la transaction, l’assureur conservera encore 47,16 millions d’actions – soit 9,6 % du capital d’EQH – en vue de les livrer au titre d’obligations obligatoirement échangeables en actions EQH venant à échéance en mai 2021. Changement de physionomie En mettant fin à cette aventure commencée au début des années 1990 avec l’acquisition de l’assureur-vie américain Equitable, AXA change considérablement de physionomie. Le groupe dirigé par Thomas Buberl donne désormais la priorité à la santé, la prévoyance et l’assurance dommages des entreprises, une stratégie symbolisée par l’acquisition de XL Group l’an dernier. Ces derniers jours auront aussi marqué le passage d’un cap en Bourse pour AXA. Son titre a retrouvé pour la première fois ses niveaux d’avant l’annonce de l’acquisition d’XL Group, le 5 mars 2018. A l’époque, les investisseurs avaient très mal accueilli cette opération à plus de 12 milliards d’euros, alors que Thomas Buberl leur avait affirmé qu’il s’en tiendrait à des transactions n’allant pas audelà de 3 milliards d’euros. Vendredi, le titre AXA a terminé la séance sur une hausse de 1,57 % à la Bourse de Paris, à 25,38 euros. La veille, il avait déjà gagné 2,84 %, après que l’assureur a présenté une marge de solvabilité de 187 % à fin septembre meilleure qu’attendue par les analystes, dans un environnement de taux d’intérêt très bas pénalisant pour le secteur

Fonte: