Assicuratori e American Football League: verso la risoluzione del conflitto durato sette anni

L’American Football League ha raggiunto un accordo con l’assicuratore Westport, che l’ha accusata di nascondere gli effetti degli shock sulla salute degli atleti. La disputa dura da sette anni e verte sulla responsabilità presunta della Lega per malattie e infortuni subiti da ex giocatori professionisti. L’importo dell’accordo rimane segreto ma, data la posta in gioco, potrebbe ammontare a diverse decine di milioni di dollari. Attaccata da diversi ex giocatori che soffrono di disturbi neurologici e degenerazione cerebrale, la NFL aveva infine accettato di pagare un totale di 1 miliardo di dollari in risarcimento entro il 2015. Ma una parte di essa doveva essere pagata dalle compagnie di assicurazione, che la NFL riteneva non avessero rispettato il contratto.

C’est un pas supplémentaire vers un règlement à l’amiable entre la puissante ligue de football américain (NFL) et les compagnies d’assurances. Selon le « New York Times », l’une d’entre elles, Westport Insurance, a trouvé un arrangement financier avec la NFL pour régler un conflit vieux de sept ans sur la responsabilité des maladies et des traumatismes subis par les anciens joueurs professionnels. Le montant de l’accord reste secret mais, au vu des enjeux, il pourrait s’élever à plusieurs dizaines de millions de dollars. Attaquée par plusieurs anciens joueurs qui souffraient de troubles neurologiques et de dégénérescence cérébrale, la NFL avait fini par accepter de régler un total d’un milliard de dollars de dédommagements en 2015. Mais une partie devait être prise en charge par les compagnies d’assurances, dont la NFL jugeait qu’elles n’avaient pas rempli leur contrat. Or, celles-ci se sont très vite retournées contre la ligue, estimant qu’elle avait délibérément caché les risques liés aux chocs à répétition pour les joueurs. Les assureurs s’appuyaient notamment sur les contrats de responsabilité passés avec les joueurs. Les demandes des assureurs étaient variables, selon la durée de leur collaboration avec la ligue et leur degré de couverture. Durant l’enquête, les plaignants avaient réuni de nombreux documents, des échanges entre la ligue, les équipes de NFL et leurs joueurs. Plusieurs franchises avaient aussi été auditionnées. En 2017, six compagnies d’assurances avaient trouvé un accord avec la NFL, mais 26 d’entre elles poursuivent leurs démarches, parmi lesquelles Allstate et Travelers. Certains dossiers restent ouverts, même si les compagnies restant plaignantes ont dû approuver l’accord passé entre la NFL et Westport. Maladies neurologiques chroniques L’affaire traîne maintenant devant les tribunaux américains depuis près de sept ans. Les plaignants ont d’ailleurs demandé en juin une procédure accélérée pour en finir. « Cela fait des années que cela traîne. Des retards, des retards et encore des retards », avait lancé l’un des avocats au juge de l’Etat de New York qui instruit l’affaire. Celui-là ne s’est pas encore prononcé sur cette requête. En attendant, plusieurs dizaines de joueurs de football américain souffrent de maladies neurologiques, comme Alzheimer, l’encéphalopathie traumatique chronique ou la sclérose latérale amyotrophique. Des études ont démontré qu’il existait un lien entre ces maladies et la violence des chocs répétés qu’ils ont reçus au cours de leur carrière. Plus de 4.500 anciens joueurs et leurs proches s’étaient joints aux premières plaintes. Certains d’entre eux ont ensuite signé un accord financier avec la ligue, pouvant aller jusqu’à 5 millions de dollars, selon leur âge et le degré de gravité de leur maladie
Fonte: