Aesio accelera la diversificazione oltre l’assicurazione malattia

Aesio veut accélérer sa diversification au-delà de l’assurance-santé
L. T.
LE GROUPE FORMÉ PAR LES MUTUELLES APRÉVA, ADREA ET EOVI MCD EST EN QUÊTE D’UN PARTENAIRE EN PRÉVOYANCE.
Un an après sa création, en juillet 2016, Aesio, le groupe prudentiel formé par les mutuelles santé Adrea, Apréva et Eovi Mcd, confirme ses ambitions. Il entend s’imposer « comme un acteur de référence sur les branches professionnelles, les grands comptes et le courtage », a rappelé mercredi Emmanuel Roux, son directeur général. Sur ce périmètre, Aesio, qui a fait ses débuts commerciaux en novembre, affiche aujourd’hui un portefeuille de plus de 2.500 contrats pour environ 325.000 personnes protégées, soit 170 millions d’euros de cotisations (hors le contrat de l’Union des caisses nationales de Sécurité sociale). L’objectif affiché est de multiplier par 2,5 le montant des cotisations à horizon 5 ans, tout en ayant « un développement rentable ». Le groupe fait état de plusieurs succès « encourageants », comme les gains des contrats Tereos ou Natixis.

Il totalise près de 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en santé, plus de 3 millions de personnes protégées et 40.000 entreprises adhérentes. Encore essentiellement tourné vers l’assurance-santé, il fait d’une plus grande diversification une priorité. « Nous ne pourrons pas maintenir les équilibres de nos mutuelles si nous restons seulement sur la santé », prévient Maurice Ronat, le président d’Aesio et d’Eovi Mcd. Ce mouvement de diversification vient d’être enclenché en assurance de biens, avec la vente depuis quelques semaines dans le réseau Adrea de contrats (auto et habitation notamment) fabriqués par Thélem Assurances. Si l’expérience s’avère concluante, « les deux autres mutuelles suivront l’année prochaine », annonce Maurice Ronat. Aesio va aussi se diversifier en assurance-emprunteur, un marché qui s’ouvrira en grand en 2018 avec la possibilité qu’auront les consommateurs de changer tous les ans l’assurance de leur crédit immobilier. C’est Eovi Mcd qui va piloter le projet en partenariat avec la fintech Utwin Assurances, un courtier grossiste spécialisé sur ce produit. « L’objectif est d’être opérationnel début 2018 », glisse Maurice Ronat.

Aesio entend par ailleurs accélérer son développement en prévoyance – une activité pour l’instant réalisée surtout via Mutex. « Nous voulons être assureur ou réassureur avec un partenaire », précise Maurice Ronat. Le groupe va en sélectionner un en fin d’année, en vue d’un démarrage en 2018.
Fonte: