Generali innove sur la dépendance

Le baromètre de Generali illustre la forte sensibilité des femmes sur le sujet de la dépendance. Elles sont 52 % à se déclarer prêtes à aider leurs parents quotidiennement et 35 % se disent même prêtes à les accueillir chez elles. Pour répondre aux attentes féminines spécifiques dans ce domaine, l’assureur a donc introduit de nouvelles garanties dans certains de ses contrats.

Concrètement, « il s’agit d’adosser des garanties d’assistance aux aidants à des contrats de prévoyance (de type contrat capital décès, convention obsèques), en proposant à l’aidant le conseil d’une assistante sociale à la suite de l’entrée d’un de ses proches en dépendance, même légère. Le but est de d’orienter et de décharger l’aidant au moment où il en a le plus besoin », explique Nicole Pochat, Directrice Communication et Marketing d’Europ Assistance France, filiale de Generali.

« Plan de vie »

Un bilan social et un bilan administratif sont réalisés pour évaluer les besoins et bâtir un « plan de vie personnalisé », puis faciliter la constitution des dossiers de demandes d’aides sociales. « Le but est aussi d’aider l’aidant en mettant rapidement à la disposition de son parent dépendant une aide ménagère, la livraison de repas quotidien ou de la télé assistance », précise Nicole Pochat. D’autres services sont également proposés comme un audit de l’habitation ou un soutien psychologique.