AXA vend sa filiale au Canada pour 1,9 milliard d’euros

C’est ce qui s’appelle avoir le sens du timing. A la veille de présenter son nouveau plan stratégique, AXA a annoncé hier soir après Bourse la cession de ses activités canadiennes d’assurance-dommages et vie, épargne, retraite au spécialiste de l’assurance-dommages canadien Intact Corporation financière. L’opération, qui doit être finalisée d’ici au troisième trimestre, lui rapportera 2,6 milliards de dollars canadiens en numéraire (1,9 milliard d’euros) et se traduira par une plus-value exceptionnelle de 0,9 milliard d’euros.

Cette vente « intervient après plusieurs opérations de même nature et constitue une nouvelle étape de notre stratégie de redéploiement de notre capital vers des zones géographiques présentant des perspectives de croissance élevées sur le long terme », justifie Henri de Castries, le PDG d’AXA. L’été dernier, il avait déjà joint le geste à la parole en se délestant du gros de son activité d’assurance-vie au Royaume-Uni. Une stratégie qui l’a également conduit à céder les activités australiennes et néo-zélandaises logées dans AXA Asia Pacific Holdings pour n’en garder que les activités asiatiques. AXA Canada a dégagé l’an dernier 1,56 milliard d’euros de chiffre d’affaires (1,7 % des revenus du groupe) pour un résultat courant de 149 millions.

Hasard du calendrier, AXA a également signé hier un partenariat pour opérer en Algérie avec deux entreprises publiques, la Banque extérieure d’Algérie et le Fonds national d’investissement. Le groupe français détiendra 49 % de leur coentreprise, mais en assurera le management. « C’est un pays où le potentiel de développement de l’assurance, qui représente aujourd’hui à peu près 1 % du PIB, est énorme », affirme Jean-Laurent Granier, le responsable pour la région Méditerranée et Amérique latine.

LAURENT THÉVENIN, Les Echos