Swiss Life : des primes en baisse au 1 er trimestre

Les chiffres trimestriels de Swiss Life ont déçu. Si les primes sont en hausse pour le marché suisse, la collecte globale est en deçà des attentes et le taux de solvabilité est en baisse. A la Bourse de Zurich, le titre a chuté de 4,88 % hier, à 150 francs suisses, dans un marché à peine négatif.

Les primes collectées par la compagnie d’assurances zurichoise ont reculé de 13 % pour les trois premiers mois de l’année, à 6,8 milliards de francs suisses (5,3 milliards d’euros). Le recul atteint 10 % en monnaies locales. Les analystes tablaient sur un volume de primes supérieur à 7 milliards.

Ce repli est essentiellement à mettre au compte de la branche assurance internationale, dont les primes sont tombées à 594 millions de francs suisses, contre 1,7 milliard au premier trimestre 2010. Une chute de 65 % due au déclin des ventes de PPLI (ou « private placement life insurance ») qui représentent 90 % de l’activité de cette branche.

Ce produit à destination de la clientèle privée fortunée avait connu une très forte croissance l’an dernier en liaison avec l’amnistie fiscale italienne, qui a pris fin il y a juste un an. Le premier trimestre 2010 avait ainsi été inhabituellement actif. Le mouvement de repli était attendu mais son ampleur a surpris.

Solvabilité effritée

Pour le reste, la collecte a baissé de 2 % en France à 1,2 milliard de francs suisses et de 4 % en Allemagne à 469 millions. A l’inverse, la Suisse est restée bien orientée, avec des primes en hausse de 8 % à 4,6 milliards de francs suisses. La filiale allemande AWD, repassée dans le vert l’an dernier et encore convalescente, a dégagé un bénéfice d’exploitation de 9,5 millions d’euros, en baisse de 3 % pour un chiffre d’affaires en augmentation de 1 % à 135,1 millions.

Le taux de solvabilité du groupe suisse s’est par ailleurs effrité, à 165 % contre 172 % à fin décembre, en raison de la hausse des taux d’intérêt.