Mondial Assistance veut diversifier son offre et accroître sa visibilité

Mondial Assistance publie des résultats en hausse pour 2010. Le groupe, filiale d’Allianz, a enregistré l’année dernière une croissance de 13,1 % de son chiffre d’affaires (7,6 % à taux de change constants) qui s’établit à 1,8 milliard d’euros. Après une chute en 2009, le résultat net bondit de 16,9 % en 2010 à 67,2 millions d’euros, en raison notamment d’une charge fiscale peu élevée.

L’activité assurance et assistance voyage a crû de 10,9 % et a représenté, en 2010, 46 % du chiffre d’affaires. « Dans tous nos métiers, nous avons réalisé une croissance à deux chiffres », s’est félicité Rémi Grenier, le président du groupe. L’assistance automobile (38 % du chiffre d’affaires, en hausse de 14,9 %) a quant à elle bénéficié de la forte croissance des BRICs (Brésil, Russie, Inde, Chine). À l’étranger, l’assisteur adopte désormais le nom de Allianz Global Assistance à l’exception de quatre pays dont la France et le Brésil. Le groupe poursuit également l’expansion de son activité santé et services à la personne (16 % du chiffre d’affaires, en hausse de 15,4 %).

Palette de prestations

C’est au moment de dévoiler les objectifs du groupe pour 2015 que Rémi Grenier a évoqué la volonté de Mondial Assistance de se rapprocher du consommateur final en « remontant la chaîne de valeur afin de reconstituer des marges ». Cette stratégie doit permettre de personnaliser l’offre pour qu’elle s’adapte à chaque client, à tout moment. En partenariat avec des compagnies aériennes par exemple, l’idée est de proposer des services complémentaires comme de l’embarquement accéléré ou la réservation d’une limousine à l’arrivée. Une palette de prestations que le client peut souscrire au moment de la réservation de son billet d’avion ou depuis son téléphone mobile avant le décollage ou à l’arrivée. Le numéro un mondial de l’assistance mise en effet sur l’interactivité avec les consommateurs et réalise dans le secteur du voyage plus de la moitié de ses revenus par Internet. Rémi Grenier a rappelé que pour 16 millions de dossiers traités en un an ? soit une intervention toutes les deux secondes ? le taux de satisfaction s’établit à 94 %. Un atout, au moment où le groupe souhaite renforcer son image et sa visibilité sur les sites de ses partenaires.

Julien Bonnet