Hannover Re abaisseson objectif 2011

L’année commence mal pour le troisième réassureur mondial. Son résultat net a été divisé par trois au premier trimestre pour tomber à 52,3 millions d’euros. En cause, les catastrophes naturelles qui lui ont coûté 572 millions, dont près de la moitié pour le tsunami et le tremblement de terre au Japon (232 millions).

Prévision conditionnelle

Du coup, comme Munich Ré, Hannover Re a nettement abaissé hier son objectif de résultat pour 2011. Il prévoit désormais un bénéfice net de 500 millions d’euros environ, contre 650 précédemment. Et encore, le nouvel objectif devrait être atteint à condition que le coût des catastrophes naturelles « n’excède pas 410 millions d’euros »d’ici à la fin de l’année et que les revenus de portefeuille « ne soient pas altérés par des effets négatifs ».

Sur le front de la collecte de primes, le premier trimestre s’est en revanche bien passé. Le chiffre d’affaires progresse de 10,3 %, à 3,1 milliards d’euros. En outre, les revenus de portefeuille, des développements « satisfaisants » dans la réassurance-vie et santé, et des remboursements d’impôts payés entre 1993 et 2011 ont atténué l’impact des catastrophes.

Reste que la révision des objectifs de Hannover Re pèse aussi sur son actionnaire à 50,2 %, l’assureur Talanx. Celui-ci a dû renoncer à sa prévision de bénéfice net de 450 millions d’euros en 2011, et devra sans doute encore repousser son projet d’entrée en Bourse.