AXA lancia l’Ipo delle attività americane

Solenn Poullennec

Attendue de longue date, la cession d’une partie de cette filiale doit permettre de financer le rachat de XL Group. AXA Equitable est valorisé jusqu’à 15 milliards de dollars.
Le coup d’envoi est désormais donné. AXA, le géant français de l’assurance
emmené par Thomas Buberl,
a officialisé jeudi le lancement de l’introduction à la Bourse de New York de sa filiale américaine d’assurance-vie et de gestion d’actifs. Les présentations aux investisseurs vont commencer et
l’opération annoncée l’année dernière
pourrait se concrétiser dans le courant du mois de mai.

Pour le moment, le groupe compte céder un peu moins de 30 % du capital de sa filiale, AXA Equitable. Dans le détail, il a annoncé la cession de près de 137,3 millions d’actions pour un prix compris 24 et 27 dollars par action. De quoi valoriser la société entre 13,5 et 15 milliards de dollars environ. Les banques qui participent à l’opération auront la possibilité d’acquérir quelque 20,6 millions d’actions supplémentaires dans un délai d’un mois.
Une opération surveillée de près
L’introduction en Bourse est très attendue dans la mesure où elle doit permettre à l’assureur français de financer
le rachat du groupe d’assurance et de réassurance basé aux Bermudes et coté à Wall Street, XL Group.
Annoncée en mars dernier, cette opération à 15,3 milliards de dollars (12,4 milliards d’euros) doit faire d’AXA un leader mondial du marché de l’assurance dommages des entreprises. En dépit des ambitions affichées, l’annonce
du rachat a été fraîchement accueillie
en Bourse et a suscité des inquiétudes sur la capacité d’AXA à la financer. Mercredi dernier, lors de son assemblée générale, la direction de l’assureur s’est d’ailleurs employée à tempérer les inquiétudes des investisseurs. Elle a notamment indiqué que le rachat de XL Group pourrait être financé même en cas de retard de l’introduction en Bourse des activités américaines initialement prévue dans le courant du semestre.

La cession d’une partie du capital d’AXA Equitable doit permettre à sa maison-mère d’affecter autour de 3 milliards d’euros à l’achat de XL Group. Pour financer le reste de l’opération, le groupe compte sur sa trésorerie, sur les fruits d’une restructuration financière d’AXA Equitable ainsi que sur des émissions de dette subordonnée.
Signe qu’AXA a des chances de se désengager encore davantage de sa filiale américaine, le groupe a également annoncé jeudi le lancement d’une émission d’environ 750 millions de dollars d’obligations échangeables en actions AXA Equitable. Celles-ci ont une échéance à 2021.
Fonte: