Alliance entre la Macif et AG2R La Mondiale

Il aura fallu un peu plus d’un an à la Macif et à AG2R La Mondiale pour finaliser leur partenariat en santé et en prévoyance collectives. Les deux groupes ont annoncé hier avoir signé une lettre d’engagement. Il leur reste à obtenir le feu vert des autorités de contrôle.

Leur activité commune sera logée dans ICIRS Prévoyance, qui portait jusqu’à présent une partie de l’offre collective de la Macif. Au passage, l’institution de prévoyance changera de nom pour s’appeler AG2R Macif Prévoyance. Sa nouvelle gouvernance sera mise en place en mai, les deux partenaires voulant être en ordre de bataille pour la rentrée.

Ensemble, ils espèrent décrocher des accords de branche, « en particulier dans le domaine de l’économie sociale ». L’objectif est de réaliser 170 millions d’euros d’affaires nouvelles sur cinq ans. Un chiffre « raisonnablement ambitieux », selon André Renaudin, le directeur général d’AG2R La Mondiale. « D’après nos estimations, le marché devrait représenter environ 500 millions d’euros sur les cinq prochaines années », complète Alain Petitjean, président d’ICIRS Prévoyance. « Cet accord ne remet pas en cause les portefeuilles des deux groupes ni leur capacité à être désignés seuls sur des accords de branche », précise-t-il.

« Très belle implantation »

Pour la Macif, il s’agit de grandir sur un marché de l’assurance collective, où elle joue un rôle encore minime, avec un chiffre d’affaires d’environ 100 millions. De son côté, AG2R La Mondiale « pourra approcher d’autres branches ou d’autres entreprises », explique André Renaudin. Autre avantage, « nous allons bénéficier de la très belle implantation régionale de la Macif ».

La Macif et AG2R La Mondiale sont également en train de travailler sur unsystème de tiers payant commun qui pourrait être opérationnel d’ici à la fin de l’année. Un outil qui touchera quelque 3 millions de personnes

. L. T., Les Echos