April punito dalla borsa dopo l’annuncio dei risultati

April sanctionné en Bourse après ses résultats

L. T.
LE GROUPE DE SERVICES EN ASSURANCE A VU SON RÉSULTAT NET FONDRE DE MOITIÉ EN 2016.

April a déçu les marchés avec ses résultats 2016 présentés mercredi après-Bourse. Son titre a lâché 1,21 % jeudi après la publication d’un résultat net en baisse de 52,3 % l’an dernier, à 20,1 millions d’euros. Cette dégradation tient à des charges liées à la réorganisation des activités internationales en Suisse et aux Etats-Unis, explique le groupe lyonnais de services en assurance. Son résultat opérationnel courant a diminué de 10,6 %, à 65,4 millions. Alors qu’il s’était historiquement développé sur l’assurance santé individuelle, le premier courtier grossiste français a subi l’impact de la généralisation des contrats collectifs (ANI). « Nous avons clairement eu une perte de primes sur le portefeuille individuel », indique Emmanuel Morandini, son directeur général.

Pour 2017, April vise la stabilisation du résultat opérationnel courant. « Les résultats de l’année 2016 montrent que nous avançons dans la bonne direction », selon Emmanuel Morandini. La marge brute a augmenté de 2,7 %, à 420,6 millions d’euros pour un chiffre d’affaires en progression de 7,9 %, à 861 millions. « Le développement intrinsèque est plutôt bien reparti », observe Emmanuel Morandini. April a notamment enregistré « l’une de ses meilleures années » en assurance-emprunteur. Leader sur la délégation d’assurance (les offres alternatives aux contrats des banques), il a vu son stock croître de 5 %. « Nous avons fini 2016 très fort et notre production est en hausse de 32 % sur le début 2017 », précise Emmanuel Morandini.

Dans la cour des grands

Pour croître, April mise sur l’international, et tout particulièrement sur la santé internationale : « Nous devons pouvoir jouer dans la cour des grands dans cette activité ». Sa nouvelle activité de partenariats avec des grands comptes (banques, assureurs, institutions de prévoyance, etc.) continue à prendre, avec 26 nouveaux accords en 2016. April se dit ouvert à de nouvelles acquisitions en 2017, ciblant l’assurance-emprunteur, la santé internationale et les marchés de niche en assurance-dommages.

Fonte: