Allianz all’offensiva nel mercato imprese in Francia

L. T.
L’ASSUREUR VISE DE 100 À 150 MILLIONS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES ADDITIONNEL À HORIZON 2020.
Allianz France veut passer la vitesse supérieure sur le marché des entreprises. Avec 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016 sur le segment allant des PME de 10 salariés aux ETI de 500 millions d’euros de revenus, l’assureur est déjà dans le Top 3 du secteur, avec environ 11 % de part de marché. « Nous visons de 100 à 150 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel en 2020 par rapport à 2016 », annonce Franck Le Vallois, membre du comité exécutif en charge de la distribution et du « mid corp ». Allianz France indique avoir fait mieux que la moyenne dans cette activité en 2016, avec un chiffre d’affaires en hausse de 1,8 %, sur un marché stable. Alors que les prix sont à la baisse pratiquement partout sur les risques d’entreprise, il est allé chercher sa croissance principalement sur les flottes automobiles (+3,6 %). Ce segment fait figure d’exception avec des tarifs orientés à la hausse. « Plus largement, 2016 a été une année d’actions tactiques. Nous avons beaucoup investi dans la défense de notre portefeuille et nous avons aussi fait quelques affaires nouvelles sur un marché où il n’y en avait pas beaucoup », décrit Franck Le Vallois.

Nouveaux services
Allianz France s’est rendu compte qu’il lui fallait « redéfinir une stratégie de long terme si nous voulions continuer à nous développer plus vite que nos concurrents sur un marché difficile ». Il a ainsi décidé de mettre l’accent, dès 2017, sur des secteurs vus comme porteurs en termes de développement et de rentabilité, comme la chimie, les services aux entreprises, l’agroalimentaire et le commerce de gros. Selon Franck Le Vallois, les entreprises sont aussi en attente de nouveautés, comme des services d’indemnisation sur mesure avec une gestion dédiée ou la mise en place de plans de continuité d’activité. Allianz France espère aussi faire la différence avec une approche « plus globale » : « Nous allons développer des offres multibranches couvrant l’ensemble des besoins d’une entreprise, là où les assureurs interviennent traditionnellement risque par risque. »
Fonte: