Europ Assistance: i programmi per crescere

LAURENT THÉVENIN

LA SOCIÉTÉ D’ASSISTANCE CONFIRME SON OBJECTIF DE 2 MILLIARDS D’EUROS DE CHIFFRE D’AFFAIRES À L’HORIZON DE 2020. LA FILIALE DE GENERALI SE DONNE POUR NOUVELLES PRIORITÉS, L’ASIE ET L’ASSISTANCE AUX SENIORS.
Europ Assistance ne dévie pas de sa feuille de route. La société d’assistance vise toujours un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2020. « Nous sommes parfaitement en ligne pour atteindre cet objectif », a confirmé mardi

Antoine Parisi, son directeur général
, qui table sur une croissance de l’ordre de 8 % en 2018.
L’an dernier, le chiffre d’affaires s’est élevé à 1,6 milliard d’euros, contre 1,4 milliard en 2016. Sur trois ans, il a progressé de 23 % pour un résultat opérationnel (Ebit) en augmentation de 30 %.

L’assisteur dit boucler une première phase de son plan stratégique lancé en 2015. Celui-ci, rappelle Antoine Parisi, était basé sur le constat que « le marché de l’assistance et des services à la personne est en croissance partout dans le monde, y compris en Europe ». Dans un premier temps, il s’agissait donc pour Europ Assistance de « relancer la croissance par l’innovation et une compétitivité renforcée ». Le groupe a notamment déjà réussi à réduire son ratio de frais généraux de 6 points.

Opportunité de croissance
L’assisteur s’était aussi fixé pour objectif de renforcer son activité avec Generali. « En 2015, nous ne faisions que 15 % de notre chiffre d’affaires avec Generali, ce qui nous ouvre une vraie opportunité de croissance », rappelle Antoine Parisi. En trois ans, le chiffre d’affaires réalisé avec sa maison mère a augmenté de 31 %.

Sur ces bases, la compagnie d’assistance va pouvoir passer à une nouvelle étape de son plan « We Connect », qui le portera jusqu’en 2021. Il va d’abord « donner la priorité à l’Asie et à la Chine, en particulier ». Historiquement tourné vers l’Europe, le marché central des assisteurs, Europ Assistance peut s’appuyer aussi sur des positions fortes aux Etats-Unis (le premier contributeur de profits du groupe) et au Brésil. Il entend aussi se développer sur le marché de l’assistance aux seniors. « Nous voulons en faire notre troisièmepilier, à côté de l’automobile et du voyage », qui représentent toujours environ 80 % du chiffre d’affaires, souligne Antoine Parisi.

Ces nouvelles ambitions pourraient passer par des acquisitions, précise le dirigeant. En septembre dernier, Europ Assistance avait déjà racheté CareLinx, une start-up basée à San Francisco, spécialisée dans la mise en relation entre des aidants et des familles à la recherche d’une solution pour s’occuper d’un proche invalide ou d’une personne âgée.

Interrogé sur l’arrivée éventuelle de nouveaux concurrents sur le marché de l’assistance, Antoine Parisi se veut confiant. « C’est davantage nous qui sommes en train de sortir de nos métiers historiques – l’auto et le voyage – pour aller sur d’autres terrains, comme les services à la personne. Nous y exportons notre savoir-faire en matière de gestion de réseaux de prestataires et de plates-formes téléphoniques », estime-t-il.
Fonte: